Le moral des consommateurs se dégrade dans de nombreux pays dans le Monde

Jeudi 3 novembre à 9:28

L’indice de confiance des consommateurs dans le monde a chuté dans 31 pays sur les 56 mesurés par Nielsen dans le cadre de l’enquête en ligne menée au 3ème trimestre 2011. L’Europe est la plus touchée.

 

En France, le niveau de confiance des consommateurs chute de 13 points !

 

Dans la dernière enquête menée du 30 août au 16 septembre 2011, la majorité des répondants (64 %) déclarent que la période n’est pas propice à l’achat de biens dont ils auraient envie ou besoin. 1 européen sur 5 et 1 nord-américain sur 3 dit ne pas avoir d’argent disponible après avoir réalisé les dépenses courantes.

 

Les principales préoccupations des consommateurs : l’emploi inquiète les Français
L’économie ressort de nouveau en tête des préoccupations majeures auprès de 18 % des consommateurs interrogés dans le monde et 14 % des européens. Pour les consommateurs français cette préoccupation arrive en seconde position (9%) néanmoins, après la sécurité de l’emploi (15%).

Au niveau mondial arrivent en tête des préoccupations majeures, et après l’économie : la sécurité de l’emploi (14%), l’équilibre entre vie professionnelle et privée (9%) puis la santé et l’augmentation des prix alimentaires (8%). Pour 11 % des consommateurs français l’éducation des enfants arrive en seconde position (11%), suivie par l’augmentation des prix des produits alimentaires et des factures domestiques (10%).

 

Intentions d’achat : une répartition des dépenses amenée à évoluer
Pour la première fois, Nielsen a demandé aux consommateurs comment ils allouent leur budget et quels sont les postes qu’ils augmenteraient ou diminueraient si leur budget venait à évoluer de +/- 10%. Dans le cadre d’une augmentation de leur budget les consommateurs interrogés répondent à 29 % qu’ils feraient des voyages ou prendraient des vacances ; 20 % d’entre eux dépenseraient cet argent en divertissements. Ils restent néanmoins 25 % à prétendre qu’ils épargneraient. A l’inverse, dans le cadre d’une réduction de leur budget, les consommateurs réduiraient (pour 21 % d’entre eux) leurs dépenses en habillement et les repas prix à l’extérieur (18%).

Les consommateurs indiquent également qu’ils couperaient leurs dépenses en matériel électronique et appareils ménagers (14%). Si la situation économique venait à empirer, ces trois secteurs seraient ainsi les plus vulnérables dans le portefeuille des ménages…

 

La confiance des consommateurs dans le monde
Les pays européens étaient déjà parmi les plus pessimistes… la conjoncture actuelle ne fait que confirmer le classement. Dans la zone Euro, la crise de la dette et la fragilité des marchés financiers révèlent un niveau de confiance des consommateurs au plus bas ces dernières semaines. C’est le cas en Grèce (indice 51) et en Espagne (56), mais aussi au Portugal (40), en Irlande (64)… et donc en France (56) qui connaît une chute de 13 points par rapport au trimestre précédent. « Durant l’été, la crise de la dette Européenne a créé une forte insécurité auprès des consommateurs et particulièrement en France où le déficit frôle les 5.8 % du P.I.B. et où le taux de chômage avoisine les 10 % de la population active… » précise Philippe Guerrieri, Directeur Général de Nielsen France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>